Protection contre les crues

La Saxe-Anhalt ferme les écoutilles

Depuis l’inondation du siècle, en 2002, la Saxe-Anhalt a pris de nombreuses mesures de protection anti-crues, et notamment le renforcement des digues. L’Elbtor (porte de l’Elbe) de la ville de Schönebeck en était jusqu’ici l’un des points faibles.

thyssenkrupp Infrastructure a fourni depuis 2002 de très grandes quantités de profilés de palplanches laminés à chaud ou à froid destinés à la protection anti-crues sur les bords de l’Elbe. Ces profilés ont été principalement utilisés à des fins de protection permanente contre les crues sur des sites urbains comme celui de Dessau. Certaines lacunes subsistent néanmoins ici en cas d’afflux d’eau excessif, par exemple l’Elbtor de Schönebeck, qui forme une rampe pavée de dalles de pierres naturelles descendant vers le fleuve. Toute la zone est classée monument historique. Si le niveau de l’Elbe monte suffisamment haut, comme en 2002, les eaux peuvent envahir le reste de la ville sans rencontrer de résistance.

Pour parer à une telle éventualité, des fonds issus du deuxième plan budgétaire de relance économique du gouvernement allemand ont été alloués en 2010 à un système mobile de protection anti-crues pour la zone de l’Elbtor de Schönebeck. La société Jaeger Spezial- & Tiefbau Bernburg a lancé les travaux de construction fin septembre 2010. Conformément aux plans d’exécution, on a commencé par construire les fondations en béton et béton armé à une profondeur de 1,50 mètre. Compte tenu des impératifs de flottabilité et de sécurité contre la glissade et le basculement, les fondations ont pris la forme d’une chape de béton massive de 1,20 mètre de large à sa base.

La partie supérieure des fondations – 0,60 mètre par rapport au niveau du sol – a reçu un coffrage et une armature.

Les plaques d’ancrage des poteaux ont été mesurées au millimètre près avant d’être intégrées dans le renforcement en béton armé. Suite au bétonnage et à la prise du béton, on a pu procéder en novembre 2010 à un essai de montage du mur mobile de protection anti-crues.

Les conditions locales particulières (pentes transversales et longitudinales dans la zone de construction, respect de la réglementation sur la protection des monuments historiques) ont résulté dans un mur à la géométrie relativement complexe. Il a fallu fabriquer des poutrelles de bouchure coniques pour compenser les inégalités du sol.

L’essai de montage s’est déroulé sans difficulté particulière ; les équipes d’intervention anti-crues, les pompiers et les représentants du maître d’ouvrage avaient été mis au courant et avaient reçu la documentation nécessaire. Ne restait plus au mur anti-crues que de connaître son « baptême du feu », ce qui est toutefois arrivé plus vite que prévu. Le 14.01.2011, le mur mobile a été monté en raison de la crue de l’Elbe, et le 20.01.2011, l’eau atteignait un niveau de 50 cm contre le mur. Résultat : un succès total, ce mur mobile est absolument étanche !

Faits & chiffres

Maîtrise d’ouvrage ville de Schönebeck/Elbe
ÉtudeIngenieurgemeinschaft Thiel GmbH, Magdeburg
Maître d’œuvre Jaeger Spezial- und Tiefbau GmbH & Co. KG ; Bernburg
Matériel fourni par thyssenkrupp Infrastructure GmbH, Magdeburg
Matériel13 travées de système de protection anti-crues en aluminium, (47,20 mct au total), comprenant 87 batardeaux à poutres de 2,84 m à 3,30 m de long, dont 13 de forme conique, 12 poteaux de coin et intermédiaires

Faits & chiffres

Maîtrise d’ouvrage ville de Schönebeck/Elbe
ÉtudeIngenieurgemeinschaft Thiel GmbH, Magdeburg
Maître d’œuvre Jaeger Spezial- und Tiefbau GmbH & Co. KG ; Bernburg
Matériel fourni par thyssenkrupp Infrastructure GmbH, Magdeburg
Matériel13 travées de système de protection anti-crues en aluminium, (47,20 mct au total), comprenant 87 batardeaux à poutres de 2,84 m à 3,30 m de long, dont 13 de forme conique, 12 poteaux de coin et intermédiaires